Publicité

« On a bien rigolé devant la télé » : l'opération d'Emmanuel Macron à Marseille raillée par des trafiquants de drogue

La venue d’Emmanuel Macron à Marseille mardi 19 mars était restée secrète jusqu’au dernier moment, une volonté pour le Gouvernement de lancer un énorme chantier contre le trafic de drogue. Une « opération sans précédent » pour faire « place nette XXL » dans la ville gangrenée par les trafics de drogue. Avec des moyens annoncés : 4 000 policiers et gendarmes dans le département et un délai de trois semaines pour nettoyer les quartiers. Autant d’annonces qui ont été loin de convaincre l’opposition et les habitants sur place.

Mais qu’en est-il des trafiquants de drogue ? Visiblement, ils ont bien « rigolé » en voyant arriver dans la cité phocéenne le président français, raconte franceinfo. Nos confrères sont parvenus à joindre un des barons de la drogue, aujourd’hui en prison pour trafic de stupéfiants et blanchiment. Ce « haut placé » du milieu marseillais, condamné à une lourde peine, a échangé via un téléphone portable clandestin. « Tous les prisonniers, on a bien rigolé devant la télé », raille-t-il. « Ça nous a fait rire », ajoute-t-il, lui qui utilise justement son téléphone clandestin visiblement pour communiquer avec l’extérieur.

À lire aussi Guerre contre la drogue : « Place nette XXL », de la poudre aux yeux

« C’est la guerre, la jungle »

Pour lui, ce genre d’opération politique est avant tout fait « pour les médias, pour montrer que [les forces de l’ordre] sont présentes, qu’elles font leur travail ». Mais cela ne changerait « pas grand-chose ». Le témoi...


Lire la suite sur LeJDD