Les bien plates excuses de Ghislaine Maxwell, condamnée à 20 ans de prison

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jane Rosenberg / Reuters
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ghislaine Maxwell a été condamnée mardi à 20 ans de prison, après avoir été reconnue coupable de complicité de trafic de mineures.

«Je suis désolée pour la douleur que vous avez éprouvée. J’espère que mon incarcération vous permettra d’y mettre un terme et vous apportera de la paix.» Pour la première fois, Ghislaine Maxwell s’est excusée . Elle s’est exprimée quelques minutes à la barre, debout, mais sans se retourner vers ses victimes : elle lisait un texte, d’une voix grave et calme, à la juge Alison Nathan chargée de décider du nombre d’années auxquelles elle allait être condamnée. «C’est difficile pour moi de m’adresser à cette cour après avoir entendu la douleur que vous avez exprimée. C’était dur à entendre, dur à absorber.»

Récit :Ghislaine Maxwell, le démon dans la peau

Quelques minutes auparavant, cinq victimes avaient défilé à la barre une dernière fois pour décrire leur calvaire. «Dix-sept ans après les faits, je continue à souffrir», a déclaré Sarah Ransome, l’une d’entre elles. «J’étais devenue un jouet sexuel contre mon gré. Ils (Jeffrey Epstein et Ghislaine Maxwell, NDLR) ont profité de mon histoire familiale dysfonctionnelle pour parvenir à leurs fins. Ils m’ont dit que j’étais exceptionnellement intelligente. Et maintenant je ne fais plus confiance facilement aux gens, j’ai du mal à avoir de nouveaux amis, je ne suis pas mariée, n’ai pas d’enfants, alors que j’ai toujours voulu en avoir, et j’ai fait deux tentatives de suicide.» Sarah a dû lutter contre les larmes pour parler. Elle a tourné sa tête vers la gauche s’adresser directement à Ghislaine Maxwell qui, elle, regardait droit devant elle, les yeux baissés, évitant sont regard. «Ghislaine Maxwell est la même que celle que j’ai rencontrée voilà vingt ans», en a conclu Sarah Ransome.

Maxwell a voulu s’en expliquer, mais c’était un peu court : «Je sais que mon association(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles