« Bien modéliser les nuages est une des clés pour prévoir le changement climatique »

·2 min de lecture

Frédéric Hourdin, chercheur du CNRS au Laboratoire de météorologie dynamique nous explique l’importance des nuages dans le changement climatique.

Futura : Vous coordonnez le développement d’un des deux modèles globaux atmosphériques français, celui de l’Institut Pierre-Simon Laplace (IPSL). Il en existe une vingtaine dans le monde. Pourquoi d’un modèle à l’autre, pour un même scénario d’émissions de CO2, y a-t-il un facteur deux dans les prévisions d’augmentation de température ?

Frédéric Hourdin : Une grosse partie des incertitudes de nos modèles climatiques vient de la représentation des nuages. Sous l’effet de l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère, la température du globe augmente modifiant le climat et en particulier la couverture nuageuse. En retour, le changement de couverture nuageuse a un impact sur la température globale. Dans notre jargon, on appelle cela une rétroaction climatique. Cela produit deux effets opposés, plus ou moins importants selon la zone du globe : une plus grande couverture nuageuse réfléchit plus l’énergie du Soleil et inversement, produit plus d’effet de serre. C’est essentiellement sur ces rétroactions que les modèles divergent.

Simulation physique des nuages.

Futura : Comment procédez-vous pour représenter les nuages ?

Frédéric Hourdin : C’est un point clé. Nous résumons l’ensemble des nuages à quelques équations valables à l’échelle des mailles de nos modèles actuels, autrement dit, sa résolution. Actuellement, ces mailles sont des sortes de gros cubes de 100 kilomètres de côté sur un kilomètre de hauteur. Or l’échelle à laquelle se passent ces phénomènes est tout autre : les nuages prennent naissance à partir de gouttes d’eau qui se forment sur les impuretés de l’atmosphère, sont transportés par les vents, puis cette eau se condense, précipite sous forme de pluie, s’évapore, etc. La physique des nuages est très complexe. Nous utilisons les mêmes modèles de nuages que pour les prévisions météorologiques. Nous faisons aussi des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles