Bien-être et farniente vu par les scientifiques

Futura avec l'AFP-Relaxnews
·2 min de lecture

Vous culpabilisez lorsque vous succombez à la tentation de votre canapé au lieu de faire votre séance de sport ? Des chercheuses suisses et néerlandaises nous incitent à se libérer de ce type de pensée. À la place, ces dernières plaident pour une meilleure appréciation de l'hédonisme. 

Se projeter dans l'avenir et se fixer des objectifs à long terme aide à prendre confiance en soi et à avancer. Il s'agit donc d'un paramètre précieux dans la quête du bien-être émotionnel. Excepté si cette volonté devient source d'anxiété. C'est précisément ce que soulignent des chercheuses des universités de Zurich (Suisse) et de Radboud (Pays-Bas) dans une méta-analyse publiée cette semaine sur le site du journal Personality and Social Psychology

La recherche suggère que les moments passés à se détendre totalement (se reposer, aller au cinéma, lire sur son canapé, aller au restaurant, etc.) sont tout aussi importants que de travailler ou de réaliser des activités enrichissantes, telles que l'apprentissage d'une langue étrangère ou la pratique d'un sport. Si l'information n'est pas nouvelle, les auteures de l'étude estiment que la littérature scientifique à ce sujet a consacré beaucoup de temps à découvrir comment nous pouvons atteindre ces objectifs plus efficacement. 

« Coincer la bulle », se détendre avec des amis au restaurant ou au jardin concoure aussi au bien-être psychique. © Africa Studio, Adobe Stock
« Coincer la bulle », se détendre avec des amis au restaurant ou au jardin concoure aussi au bien-être psychique. © Africa Studio, Adobe Stock

Il y a un temps pour tout

En psychologie, l'opinion qui prévaut est que la maîtrise de soi nous aide à donner la priorité aux objectifs à long terme plutôt qu'au plaisir momentané. Or, d'après cette nouvelle étude, ce fonctionnement n'est pas nécessairement le bon. « Il est temps de repenser tout cela », considère Katharina Bernecker, chercheuse en psychologie motivationnelle à l'université de Zurich.

Le plaisir de bâiller en sept questions

« La poursuite d'objectifs à long terme et les moments de plaisir n'ont pas besoin d'être en conflit les uns avec les autres. Nos...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura