Biden s'attaque aux forages, aux combustibles fossiles et aux inégalités raciales et économiques

par Valerie Volcovici et Jeff Mason
·2 min de lecture
BIDEN S'ATTAQUE AUX FORAGES, AUX COMBUSTIBLES FOSSILES ET AUX INÉGALITÉS RACIALES ET ÉCONOMIQUES

par Valerie Volcovici et Jeff Mason

WASHINGTON (Reuters) - L'administration de Joe Biden annoncera mercredi une série d'actions visant à suspendre les forages de pétrole et de gaz sur les terres fédérales américaines, à réduire les subventions accordées aux combustibles fossiles et à renforcer les mesures de protection des pauvres et des minorités face à la pollution, d'après la Maison blanche.

Le président élu, dont la direction prise en faveur du climat a été applaudie par les défenseurs de l'environnement et ses partenaires internationaux, s'apprête à renverser la politique de son prédécesseur, qui a contrarié les efforts mondiaux de lutte contre le réchauffement de la planète en soutenant notamment la production d'énergies fossiles.

Dans le cadre de ces nouvelles ordonnances, Joe Biden demandera la suspension, "dans la mesure du possible", des nouveaux baux pétroliers et gaziers sur les terres fédérales. Le ministère de l'Intérieur devra estimer les impacts climatiques des forages et leurs avantages pour les contribuables. Enfin, un objectif de conservation de 30% des terres et des eaux du gouvernement à l'horizon 2030 sera fixé afin de protéger la faune.

Les décisions prises par Joe Biden ont toutefois suscité les critiques de certains États, qui dépendent des revenus du forage et de l'industrie pétrolière, vecteur de croissance et d'emploi.

Le nouveau président des États-Unis ordonnera également aux agences fédérales "d'éliminer les subventions aux combustibles fossiles conformément à la loi applicable", selon une fiche d'information de la Maison blanche.

Il prévoit par ailleurs d'organiser un sommet international sur le climat le 22 avril, "Jour de la Terre", et de créer de nouveaux postes dédiés au changement climatique ainsi qu'un groupe de travail interinstitutions au sein de son gouvernement.

Les ordonnances de Joe Biden comportent également des mesures en faveur des marchés publics d'énergie et des véhicules propres issus des États-Unis, pour encourager la science et pour soutenir les communautés les plus touchées par la pollution industrielle.

Le groupe de travail américain sur le climat sera dirigé par la conseillère en politique climatique intérieure de la Maison blanche Gina McCarthy. L'envoyé de Joe Biden pour le climat, l'ancien secrétaire d'État John Kerry, dirigera les travaux internationaux du nouveau gouvernement sur le réchauffement climatique, selon des sources de l'administration.

Joe Biden a récemment déclaré que les États-Unis réintégreraient l'accord de Paris sur le climat.

(Version française Juliette Portala, édité par Jean-Michel Bélot)