Biden met fin au soutien américain à l'Arabie au Yémen

par Jonathan Landay et Jarrett Renshaw
·1 min de lecture
BIDEN MET FIN AU SOUTIEN AMÉRICAIN À L'ARABIE AU YÉMEN

par Jonathan Landay et Jarrett Renshaw

WASHINGTON (Reuters) - Joe Biden a annoncé jeudi la fin du soutien des Etats-Unis à la campagne militaire de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite au Yémen, jugeant que cette guerre devait "cesser".

Le président américain, entré en fonction le 21 janvier, a aussi désigné un nouvel émissaire spécial pour le Yémen. Il s'agit du diplomate chevronné Timothy Lenderking.

Cette double initiative illustre la volonté du nouveau président américain d'intensifier la participation des Etats-Unis aux efforts diplomatiques destinés à mettre fin à un conflit opposant principalement le gouvernement soutenu par l'Arabie saoudite et le mouvement houthi, aligné sur l'Iran.

"Cette guerre doit cesser", a déclaré Joe Biden. "Et pour démontrer notre détermination, nous mettons immédiatement fin au soutien américain aux opérations offensives ayant cours au Yémen, dont les ventes d'armes."

Selon les Nations unies, ce conflit, qui a fait des dizaines de milliers de morts, dont beaucoup de civils, est à l'origine de la plus grave crise humanitaire actuelle au monde, avec 80% de la population ayant besoin d'aide et des millions de personnes confrontées à la famine.

"Dans le même temps, l'Arabie saoudite fait face à des attaques de missiles, de drones, et d'autres menaces de la part des forces soutenues par l'Iran dans de nombreux pays. Nous continuerons à aider l'Arabie saoudite à défendre sa souveraineté, son intégrité territoriale et son peuple", a néanmoins déclaré Joe Biden.

L'Arabie saoudite a salué les propos du président démocrate, notamment son engagement à défendre le pays et à l'aider face aux menaces auxquelles il est confronté, selon l'agence de presse officielle du royaume.

(Version française Bertrand Boucey et Camille Raynaud)