Biden, le massacre !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Joe Biden, 79 ans,  confirme qu’il se représentera en 2024, s’il a la santé… Et il le fera d’autant plus si Donald Trump est candidat…

Tout le monde aime les contes de Noël. Au cinéma, aux États-Unis, c’est un genre en soi. Et quel magnifique scénario que ce président dans les cordes, vieillissant, qui finit sa première année de mandat à genoux, sans avoir réussi à faire adopter son plan de dépenses sociales, réduit à l’impuissance par le sénateur entêté d’un petit état rural, impuissant aussi devant l’épidémie qu’il avait promis de juguler et qui a tué 800 000 Américains, même ses deux chiens l’ont lâché, il a fallu écarter le premier qui mordait les mollets du personnel de la Maison Blanche et l’autre a crevé… et voilà le bonhomme que tout le monde prend pour un canard boiteux, qu’on défiait, qu’on raillait, qu’on enterrait déjà, qui refuse la fatalité, qui achète un chiot, qui remonte sur le ring et impose le respect… Quelle histoire, si édifiante !

Ca, c’est Hollywood.

Mais la version de Washington, c’est tout le contraire.

La vérité politique, c’est que la déclaration de candidature de Joe Biden le discrédite un peu plus. Il tente de relancer sa présidence et prétend rejouer le match avec Donald Trump. Il apparait comme le vieillard devenu étranger aux réalités, qui n’a pas remarqué les défaites électorales que vient de subir son camp et qui annonce les débâcles à venir, l’éternel politicien qui s’accroche à tout prix.

Donald Trump lui aussi semble se préparer à reconquéri...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles