Publicité

Biden fait des remous en choisissant TikTok pour faire campagne

L'utilisation par le président Joe Biden du réseau social TikTok pour faire campagne fait des remous (SEBASTIEN BOZON)
L'utilisation par le président Joe Biden du réseau social TikTok pour faire campagne fait des remous (SEBASTIEN BOZON)

L'utilisation par le président Joe Biden du réseau social TikTok pour faire campagne faisait des remous lundi, la droite relevant que cette même application est interdite sur les appareils professionnels des membres du gouvernement.

TikTok, propriété du groupe chinois ByteDance, a été accusée par un grand nombre d'hommes politiques américains d'être un outil de propagande et d'espionnage pour le gouvernement chinois, ce que l'entreprise nie catégoriquement.

"D'un point de vue de sécurité nationale, il existe toujours des préoccupations concernant l'utilisation de TikTok sur des appareils du gouvernement" fédéral, a confirmé John Kirby, l'un des porte-parole de la Maison Blanche, lundi.

"Cela n'a pas empêché la campagne de Biden de rejoindre cette dangereuse application de propagande du parti communiste chinois", a critiqué, sur X (anciennement Twitter) la sénatrice républicaine Joni Ernst.

"Rien de tel que de donner au parti communiste chinois l'accès à toutes les données d'une campagne présidentielle. Porte ouverte à des opérations d'ingérence!" a critiqué l'élu conservateur à la Chambre des représentants Mike Waltz.

L'équipe de campagne du président américain, qui tente d'atteindre les jeunes électeurs, a utilisé dimanche le Super Bowl, finale du championnat de foot américain, pour se lancer sur TikTok avec un message à la tonalité plutôt humoristique.

"L'arrivée du président sur TikTok hier soir - avec plus de 5 millions de vues, pour l'instant - illustre à la fois notre volonté, et notre succès quand il s'agit de trouver des manières innovantes d'atteindre les électeurs dans un environnement médiatique mouvant, fragmenté et toujours plus individualisé", a commenté dans un communiqué le directeur de campagne adjoint de Joe Biden, Rob Flaherty.

Dans la vidéo publiée sur le compte @bidenhq, avec le titre "lol hey guys", le président démocrate de 81 ans, mains dans les poches et en tenue plutôt décontractée, se prête à un questions-réponses léger mêlant sport et politique.

Interrogé sur l'existence d'un complot secret visant à truquer le match afin que la pop star Taylor Swift - dont le petit ami Travis Kelce est joueur des Kansas City Chiefs - puisse ensuite utiliser sa notoriété pour soutenir Joe Biden, ce dernier répond par exemple, sur le ton de la blague: "Je m'attirerais des ennuis si je vous le disais".

aue/cha