Biden double la disponibilité des pilules contre le Covid-19

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'administration de Joe Biden a annoncé mardi doubler le nombre de lieux où les Américains à risque pourront obtenir gratuitement des pilules de traitement contre le Covid-19 . Ces médicaments à prise orale, comme l'antiviral Paxlovid de Pfizer , sont vus comme une nouvelle arme de choix dans la lutte contre le virus qui a tué près d'un million de personnes rien qu'aux États-Unis et continue de se propager.

Un traitement autorisé pour les plus de 12 ans

"L'un des traitements disponibles les plus efficaces est la pilule antivirale de Pfizer, le Paxlovid, dont il a été démontré qu'il réduit le risque d'hospitalisation ou de mort d'environ 90%", a indiqué à la presse un haut responsable du gouvernement. Avec 20 millions de traitements commandés, le gouvernement dispose désormais de "vastes stocks" et va doubler les lieux de distribution, qui passeront à environ 40.000, a précisé ce responsable.

Les pilules sont notamment disponibles en pharmacie et dans les hôpitaux et centres de soin, et l'agence américaine des médicaments, la FDA, a autorisé ce traitement pour les patients à haut risque âgés de 12 ans et plus.

500.000 traitements antiviraux ont été administrés aux États-Unis

Jusqu'ici, environ 500.000 traitements antiviraux ont été administrés, a précisé le haut responsable et le rythme s'accélère. La stratégie anti-Covid de l'administration Biden est toutefois sous la menace d'un blocage au Congrès, qui ne parvient pas à s'entendre sur de nouveaux financements.

Le haut responsa...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles