Nos bibliothèques regorgent de trésors cachés !

© Pixabay

Le mystère plane toujours sur cet ouvrage datant de 1840. Il a été déniché par hasard il y a quelques mois à la bibliothèque d’agglomération du Grand Verdun (Meuse), lors du dépoussiérage des collections de la réserve. « Je n’ai pas réussi à trouver de volumes semblables ailleurs, et il pourrait bien s’agir d’un exemplaire unique », s’enthousiasme Michaël George, le responsable des fonds anciens et patrimoniaux. « Ce que m’ont confirmé de nombreux collègues bibliothécaires, universitaires, mais aussi une restauratrice et une spécialiste des sceaux des Archives nationales qui se sont déplacées à Verdun pour l’expertiser. »

En fait, cette découverte n’a rien d’exceptionnel. Régulièrement, de véritables trésors sont mis au jour, inopinément, dans les bibliothèques municipales. Florence Couvreur-Neu, directrice de la bibliothèque de Nemours (Seine-et-Marne) a ainsi découvert un texte signé de La Bruyère, lors des inondations qui ont touché l’Île-de-France en juin2016. « Nous avons eu 35centimètres d’eau dans les locaux, détaille-t-elle. Les collections n’ont pas été mouillées, mais le taux d’humidité atteignait 97 %. Or un vieux livre ne supporte pas plus de 55 %. » Le fonds ancien, qui compte 5 600ouvrages, est alors déménagé temporairement dans le hall de la salle des fêtes. « À l’occasion de son retour dans la bibliothèque, nous avons examiné tous les livres, afin de vérifier qu’ils n’étaient pas abîmés. Et là, merveille des merveilles, en ouvrant un volume publié en1656, je suis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Peinture : « La Leçon d'anatomie du docteur Tulp » de Rembrandt, une œuvre crédible ?
Combien y a-t-il de mots dans le dictionnaire ?
Comment Canaletto a fait de Venise une carte postale ?
Trésors : 5 découvertes rocambolesques
Le mystère des statues de la vierge qui pleurent