Biathlon: trois sur trois pour les Norvégiens, les Bleus troisièmes à Ruhpolding

La Norvège de Johannes Boe a remporté le relais masculin à Ruhpolding (Allemagne) vendredi, comme les deux premiers de la saison, devant l'Allemagne et la France, à moins d'un mois des Championnats du monde à Oberhof (8-19 février).

Les Bleus, en tête à mi-course après les très bons passages d'Eric Perrot et Quentin Fillon Maillet, ont lâché les commandes quand le troisième relayeur, Antonin Guigonnat, n'a pu éviter un tour de pénalité sur son tir debout. Fabien Claude les a néanmoins maintenus sur le podium, malgré un tir couché à la limite.

Mal partis avec Sturla Laegreid, qui a écopé aussi d'un tour de pénalité, les Norvégiens ont su redresser la barre avec Tarjei Boe, Vetle Christiansen et Johannes Boe.

"C'est une bonne chose de voir qu'on peut les challenger même avec leur équipe-type", a estimé Fabien Claude, le dernier relayeur français du jour, au micro de la chaîne L'Equipe.

"On le sait, pour aller les battre, il faudra être parfait", a-t-il ajouté.

"Ce serait bien qu'on arrive à renverser la vapeur pour les Mondiaux", espère Fillon Maillet, quasi impeccable derrière la carabine vendredi (1 pioche).

Emilien Jacquelin, qui a vécu une déroute la semaine précédente à Pokljuka (Slovénie), n'a pas participé à la course, comme ça avait déjà été le cas pour l'individuel il y a deux jours.

Le relais bleu monte pour la deuxième fois de l'hiver sur le podium, après sa troisième place déjà à Kontiolahti (Finlande), étape d'ouverture de la Coupe du monde. Avant les Mondiaux en février, un dernier relais est programmé la semaine prochaine à Antholz-Anterselva (Italie), sur le futur site olympique des JO-2026.

En Bavière, avant deux mass starts dimanche, place au relais féminin samedi après-midi (14h25). Sans Julia Simon, dossard jaune de leader du classement général de la Coupe du monde, laissée au repos. Le quatuor français sera composé de Lou Jeanmonnot, Chloé Chevalier, Sophie Chauveau et Anaïs Chevalier-Bouchet.

es/gk