Biathlon: tir rectifié en relais avant les Mondiaux

Deuxième victoire de la saison pour les Bleues, deuxième place derrière l'intouchable Norvège pour les Bleus : les Français ont rectifié le tir en relais, dimanche à Antholz-Anterselva (Italie), pour les dernières courses avant les Championnats du monde de biathlon en février.

La veille, Julia Simon, leader du classement général de la Coupe du monde, avait connu une soudaine faillite au tir et son moins bon résultat de l'hiver, 18e de la poursuite avec un piètre 13/20 derrière la carabine. Puis aucun Français ne s'était fait une place dans le top 10 de la poursuite masculine (Fillon Maillet 13e et Jacquelin 14e au mieux).

En position de dernière relayeuse dimanche, Simon a idéalement relevé la tête avec l'appui de ses coéquipières, dans l'ordre Lou Jeanmonnot et les soeurs Chevalier, Anaïs et Chloé. Presque parfaites sur le pas de tir, les Françaises n'ont eu recours qu'à deux balles de pioche au total et se sont imposées largement devant la Suède des soeurs Oeberg, distancée de 45 secondes, et l'Allemagne, repoussée à plus d'1 min 15 sec (sans Herrmann-Wick). L'Italie de Lisa Vittozzi et Dorothea Wierer a terminé au pied du podium.

"Les mauvaises performances, ça arrive, le plus important, c'est comment on se relève, estime Simon au micro de la chaîne L'Equipe. Aujourd'hui (dimanche), j'avais à coeur de faire bien mieux qu'hier (samedi). J'ai vraiment essayé de mettre mes dernières forces au bon endroit, au bon moment. (...) C'est top de repartir sur une bonne note."

- Simon "exténuée mentalement" -

Interrogée sur sa déconvenue vécue 24 heures plus tôt, "physiquement, ça répond plutôt bien, mais je suis un peu exténuée mentalement, j'ai du mal à tenir la concentration, on sait qu'on le paie cash", répond la Savoyarde de 26 ans, qui découvre le statut de sérieuse prétendante au gros globe de cristal.

Simon et ses coéquipières, déjà victorieuses à Hochfilzen (Autriche) en décembre, vont ainsi aborder les Mondiaux à Oberhof, en Allemagne (8-19 février), fortes de deux succès en quatre relais courus cette saison.

"Forcément ça donne des belles envies", sourit Chloé Chevalier, la troisième relayeuse du jour.

Côté masculin, au lendemain d'un triste samedi derrière la carabine, les Bleus ont également retrouvé le sourire en montant sur la deuxième marche du podium dans les montagnes italiennes.

Certes, Antonin Guigonnat, Fabien Claude, Emilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet n'ont pas pu rivaliser avec les irrésistibles Norvégiens (Laegreid, Tarjei et Johannes Boe, Christiansen), victorieux pour la quatrième fois de l'hiver en autant de relais disputés. Cette fois, avec 59 sec d'avance sur le quatuor français et plus de deux minutes sur l'Allemagne.

Mais le relais bleu a obtenu son meilleur résultat de la saison, après deux troisièmes places (à Kontiolahti et Ruhpolding) et une quatrième (à Hochfilzen). Norvégiens comme Français ont eu recours à six balles de pioche.

"Ça montre le caractère de l'équipe, l'énergie qu'on peut avoir. Dernièrement, peut-être qu'on s'était endormi, peut-être qu'on pensait trop au résultat plutôt qu'à faire (les choses) avant tout, explique Jacquelin. Aujourd'hui, on a tous fait des belles courses, on a montré du caractère, c'est comme ça qu'on va faire des bons Championnats du monde."

es/cyj