Biarritz : une ville sous le soleil et sous surveillance

Sur la grande plage de Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), la foule est impressionnante pour un mois de février. Avec 24 degrés, les températures sont très douces : 10 degrés de plus que les normales saisonnières. Les vacanciers sont de sortie. Ils en profitent, en oubliant parfois les gestes barrières. En journée, de la prévention En journée, pas d’amende de 135 euros : la police préfère délivrer un message préventif, même aux plus réfractaires. "Pour être honnête avec vous, on ne porte jamais de masque, en fait", confie un jeune homme. "Ça me gratte le nez, et avec le masque c’est pire. Donc des fois j’enlève le masque pour respirer un peu mieux", avoue un autre. En raison de la fermeture des restaurants, des files de personnes se forment devant des boulangeries-pâtisseries ou devant des glaciers. Cette densité de population inquiète la municipalité.