Biélorussie : Washington annonce des mesures punitives

·1 min de lecture
Alexandre Loukachenko a rencontré Vladimir Poutine.

Dans le même temps, Alexandre Loukachenko a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, qui lui a apporté son soutien.

Le gouvernement américain a annoncé, vendredi, des mesures punitives contre la Biélorussie visant le régime du président Alexandre Loukachenko, lequel a été reçu par son homologue russe Vladimir Poutine en plein scandale international causé par l'interception, le 23 mai, d'un avion de ligne européen pour arrêter un journaliste. La porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki a appelé à « une enquête internationale crédible » sur le déroutage d'un avion de Ryanair reliant Athènes à Vilnius, escorté jusqu'à Minsk par un avion de chasse biélorusse. Ces événements sont « un affront direct aux normes internationales », a estimé Jen Psaki.

Les États-Unis préparent avec l'Union européenne « une liste de sanctions ciblées à l'encontre de membres clés du régime de Loukachenko associés aux violations actuelles des droits de l'homme et à la corruption, la falsification des élections de 2020 et aux événements du 23 mai », a poursuivi la porte-parole. Le département du Trésor américain travaille aussi à l'élaboration de sanctions contre « des éléments du régime de Loukachenko et son réseau de soutien ».

À LIRE AUSSI Biélorussie : les escadrons de la mort d'Alexandre Loukachenko

Les États-Unis ont par ailleurs recommandé à leurs citoyens d'éviter de se rendre en Biélorussie et « de faire preuve de précautions extrêmes » au cas où ils envisageraient de prendre un avion survolant le pays. Washington a confirmé l'entrée en vigueur, le 3 juin, de sanctions économiques contre neu [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles