Biélorussie : le journaliste arrêté violenté par le régime ?

·1 min de lecture
Le père a déclaré qu'il avait communiqué avec son fils samedi, un jour avant que ce dernier ne prenne le vol détourné par les autorités.
Le père a déclaré qu'il avait communiqué avec son fils samedi, un jour avant que ce dernier ne prenne le vol détourné par les autorités.

L'état de santé de Roman Protassevitch interroge son entourage. Le journaliste d'opposition biélorusse a été arrêté dimanche à bord d'un avion forcé par les autorités d'atterrir à Minsk. Depuis, la communauté internationale demande des explications à la Biélorussie, et la famille de l'opposant s'inquiète pour son sort. Ainsi, le père de Roman Protassevitch a déclaré, mardi 25 mai, qu'il était certain que son fils avait clairement été soumis à des « violences physiques » dans le but de lui faire « avouer », dans une vidéo diffusée par les autorités biélorusses, qu'il avait organisé des manifestations.

« Il est clair qu'il a été soumis à des violences physiques parce que vous pouvez voir des signes d'un passage à tabac sur son visage », a ainsi déclaré à l'Agence France-Presse Dmitri Protassevitch. Selon le père, son fils avait quelques dents manquantes. « Il était très nerveux. Il parlait d'une manière inhabituelle pour lui. Il ne parlerait jamais comme ça. Il est clair qu'il lisait quelque chose qu'on lui avait dit de lire », a-t-il dit.

La compagne de l'opposant suspectée de « crimes » par Minsk

Le père a déclaré qu'il avait communiqué avec son fils samedi, un jour avant que ce dernier ne prenne un vol d'Athènes à Vilnius détourné à Minsk, où lui et sa petite amie ont été arrêtés. « Nous n'avons aucune nouvelle de lui. Nous ne savons toujours pas où il est, quel est son état, comment il se sent », a déclaré le père. Les dirigeants de l'UE ont accepté lundi d [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles