Les Biélorusses de Lituanie affichent leur solidarité avec les opposants à Loukachenko

·2 min de lecture

Les Biélorusses de Vilnius ont défilé jeudi 25 mars dans la capitale lituanienne pour commémorer la Journée de la liberté. Cette journée qui commémore la création d’un État indépendant en 1918 est interdite en Biélorussie par le pouvoir de Loukachenko. Marqués par les répressions sanglantes de toute forme d’opposition, les Biélorusses ont voulu marquer leur solidarité et insuffler un nouvel espoir de changement. Reportage.

Avec notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau

Un immense drapeau rouge et blanc et un slogan, « Vive le Belarus ». Voilà ce qu’ont porté et crié les Biélorusses sur plusieurs kilomètres, du centre de Vilnius jusqu’à l’ambassade de Biélorussie.

Valeria tient un bout du drapeau. « Je suis très contente d’être ici, je peux enfin manifester et personne ne va venir m’arrêter, lance-t-elle. Ainsi nous soutenons ceux qui sont restés en Biélorussie et qui veulent changer les choses. Nous leur montrons que nous sommes avec eux, nous sommes si nombreux. »

En tête du cortège, l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa qui a trouvé refuge en Lituanie. Ilona apprécie toutes ses initiatives. « Voter pour la médiation internationale permet de montrer qu’il n’y a pas juste 3%, mais une part importante de la population qui est en désaccord total avec ce qui se passe dans le pays », dit-elle.

À lire aussi : La Biélorussie demande l'extradition de l'opposante Tikhanovskaïa, la Lituanie refuse

Igar a fui pour Vilnius avec sa famille en octobre. Il ne perd pas espoir. « Tout cela a trop duré. Chaque jour, il y a encore des gens qui souffrent d’avoir été emprisonnés, affirme-t-il. Il faut maintenir la pression et imposer des sanctions à toutes les personnes qui sont responsables de la terreur dans notre pays. »

Avec le printemps, les manifestations anti-Loukachenko devraient reprendre, avec un objectif : un nouveau scrutin en septembre.

► À écouter aussi : En Biélorussie, l’opposition au creux de la vague