Bières artisanales et bières industrielles, quelles différences ?

·1 min de lecture

La bière est une boisson présente à chaque apéritif organisé à la maison, signe de son succès. Incontournable, son mode de fabrication artisanale a pourtant failli disparaître il y a une vingtaine d'années au détriment de la bière industrielle. Une tendance qui s'est inversée, notamment grâce à l'intérêt grandissant des consommateurs pour la provenance ainsi que le mode de fabrication de ce qu'ils consomment. Mais y a-t-il une réelle différence entre une bière artisanale et industrielle ? Laurent Mariotte et ses chroniqueurs ont tenté de répondre à cette question dans l'émission La Table des bons vivants.

>> Retrouvez La Table des bons vivants en podcast et en replay ici 

La fin de la standardisation du goût

L'une des premières différences concrètes pour le consommateur entre la bière artisanale et industrielle est le goût. "La bière industrielle a standardisé le goût de la bière ainsi d'une marque à l'autre, les différences sont finalement minimes", explique Charlotte Langrand, "à l'inverse de la bière artisanale, puisque l'on dénombre pas loin de 2 000 micro-brasseries aujourd'hui en France. Dans ces brasseries, en général, on produit une centaine d'hectolitres par an, voire un tout petit peu plus. L'avantage ? Cela permet d'avoir une diversité d'approches avec des goûts différents, des types de houblon, de malt, de riz, de maïs, des qualités d'eau ainsi que des levures différentes."

Il faut savoir qu'il n'y a pas de notion de terroir sur une bière, puisque le houblon...


Lire la suite sur Europe1