BFMTV a l'immense douleur d'annoncer la disparition de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste reporter d’images, tué en Ukraine

La rédaction de BFMTV a l'immense douleur d'annoncer la disparition de Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste reporter d'images, tué en Ukraine.

La rédaction de BFMTV et le groupe Altice média ont l'immense douleur de vous annoncer la disparition de l'un des nôtres. Frédéric Leclerc-Imhoff, journaliste reporter d'images, a été tué ce lundi sur la route de Lyssytchansk dans la région de Severodonetsk, en Ukraine.

Notre journaliste couvrait la guerre en cours. Il a été victime d'un éclat d'obus, alors qu'il suivait une opération humanitaire dans un véhicule blindé, ce lundi. Il était accompagné de son collègue Maxime Brandstaetter, qui a été légèrement blessé lors de cette frappe, et leur "fixeuse" Oksana Leuta, qui n’a pas été touchée.

Âgé de 32 ans, Frédéric Leclerc-Imhoff travaillait pour notre chaîne depuis six ans. Il était diplômé de l'Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine. C'était sa deuxième mission en Ukraine depuis le début de l'invasion russe, débutée le 24 février dernier.

Le groupe Altice média et la rédaction de BFMTV partagent la peine de sa famille et de ses proches. Ce tragique événement nous rappelle les dangers encourus par tous les journalistes qui racontent au péril de leur vie ce conflit depuis maintenant plus de trois mois.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV, rend hommage à notre journaliste Frédéric Leclerc-Imhoff, tué en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles