BFMTV, France TV, TF1 sur Twitch, les raisons de cette ruée des télés

Clément Vaillant
·Clément Vaillant est journaliste vidéo au HuffPost
·1 min de lecture
Dans le sillage de Samuel Étienne, les chaînes de télévision débarquent sur Twitch et misent sur cette plateforme pour reconquérir un public plus jeune. (Photo: capture d'écran TWITCH - montage le huffpost)
Dans le sillage de Samuel Étienne, les chaînes de télévision débarquent sur Twitch et misent sur cette plateforme pour reconquérir un public plus jeune. (Photo: capture d'écran TWITCH - montage le huffpost)

TÉLÉVISION - Il y a (évidemment) Samuel Étienne, mais aussi BFM TV, le Figaro, Public Sénat et bientôt TF1, RMC Découverte et d’autres encore... Les médias français envahissent la planète Twitch.

Cette plateforme de diffusion de live a fait couler beaucoup d’encre ces dernières semaines, notamment après les interventions de François Hollande et du Premier ministre Jean Castex sur la chaîne du journaliste de franceinfo. Deux événements qui avaient été suivis par plus de 600.000 internautes.

De quoi donner des idées aux autres chaînes qui voient en Twitch une bonne occasion pour eux de séduire un nouveau public et de tester aussi certains formats d’émissions, notamment en vue de la présidentielle de 2022. Décryptage.

1. Car Twitch permet de s’ouvrir à un nouveau public

La première raison qui explique cette migration des télés sur Twitch, c’est la volonté de “rajeunir la cible”, comme on dit dans le monde des médias. En d’autres termes, réduire l’âge moyen des téléspectateurs en fidélisant un public plus jeune. Un chantier de taille alors que chaque année, l’âge moyen des téléspectateurs vieillit inexorablement. Il était de 54,5 ans en 2020 et atteint déjà 56,1 ans début 2021.

Mais alors pourquoi ne pas se contenter des plateformes déjà existantes? “On assiste à un déplacement de chaque génération vers une nouvelle plateforme, car elles ont tendance à bouder celles déjà existantes qui sont considérées comme étant celles de leurs parents, voire leurs grands-parents...”, estime pour Le HuffPost Jean-Marie Charon, sociologu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.