Jeff Bezos vs Richard Branson : 5 chiffres fous sur le tourisme spatial

·3 min de lecture
Richard Branson a devancé son rival Jeff Bezos dans leur à course à la conquête de l'espace

Neuf jours avant Jeff Bezos, le Britannique Richard Branson a donné le coup d’envoi au tourisme spatial de masse.

Voler dans l’espace est "une expérience unique dans une vie". Ces mots, ce n’est pas Thomas Pesquet qui les a prononcés mais bien Richard Branson. À bientôt 71 ans, l’excentrique milliardaire, patron de Virgin Galactic, a réalisé un incroyable coup de com’ en montant à bord de son vaisseau spatial VSS Unity pour s’offrir une virée de quelques minutes aux frontières de notre atmosphère. Le Britannique devient le premier homme à faire le voyage grâce à un engin mis au point par une société qu’il a lui-même créée, en 2004. Des milliardaires se sont déjà rendus dans l'espace dans les années 2000 mais à bord de fusées russes.

VIDÉO - Le milliardaire Richard Branson a réussi son premier vol dans l'espace

Le 20 juillet prochain, Jeff Bezos, un autre milliardaire, va lui succéder dans l’espace. Pas rancunier de s’être fait griller la politesse, le désormais ex-PDG d’Amazon a félicité son acolyte sur Instagram. Guerre d’ego entre les deux milliardaires ou véritable envie de démocratiser le tourisme dans l’espace ? Toujours est-il que la compétition dans le secteur du tourisme spatial s’est subitement accélérée ce mois-ci et les chiffres donnent le tournis.

90. Ce dimanche, VSS Unity a entamé une ascension supersonique jusqu’à dépasser 80 km d’altitude. C’est à ce niveau que les États-Unis situent officiellement la frontière de l’espace. Une fois ce cap franchi (VSS Unity a volé jusqu’à 90 km d’altitude), l’équipage a pu profiter du vol pendant quarante-cinq minutes avant de redescendre sans encombre sur Terre en planant.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

2022. Virgin Galactic souhaite clairement aller encore plus loin dans le tourisme spatial. Dès l’année prochaine, l’entreprise ambitionne de mener 400 vols par an depuis Spaceport America, la base spatiale construite dans le désert du Nouveau-Mexique. Pour l’heure, environ 600 billets ont d’ores et déjà trouvé preneur.

200 000. Comme vous pouvez l’imaginer, se prendre pour un astronaute le temps de quelques minutes a un prix. Comptez entre 200 000 et 250 000 dollars (soit entre (170 000 et 210 000 euros) pour s’offrir un ticket dans l’espace.

28 millions. Sûrement trop pressé de voir la terre d’en haut, un homme a déboursé la somme folle de 28 millions de dollars (environ 21 millions d’euros) aux enchères pour accompagner Jeff Bezos dans le premier vol de tourisme spatial de la société Blue Origin le 20 juillet prochain.

50 000. Mais au fait, combien de personnes seraient partantes pour un voyage dans l’espace ? Interrogé par Les Échos, Christophe Bonnal, expert au CNES, mise sur 50 000 clients prêts à dépenser 200 000 dollars pour s’offrir quelques minutes de frisson. "La demande est forte, mais jusqu'à présent, il n'y avait ni les taxis, ni les hôtels pour y répondre", explique-t-il. Et d’ajouter comme pour appuyer son propos : "On compte plus d'un million de croisières de luxe par an payées plus de 50 000 dollars. Imaginer de trouver 30.000 passagers par an prêts à payer 200.000 dollars pour un voyage spatial ne paraît donc pas hors de portée".

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles