Beyonce et Jay-Z au Louvre, "c'est la communication au sommet de la pyramide"

franceinfo
Frédéric Martel, journaliste, écrivain, animateur sur France Culture, a expliqué, lundi, que le clip de Beyonce et Jay-Z, tourné au Louvre, contient un "message politique qu'il ne faut pas sous-estimer".

Beyonce et Jay-Z vient d'annoncer un nouvel album en commun. Pour le promouvoir, le couple le plus en vue du R'n'B américain a publié le clip du premier extrait de cet album, tourné dans le musée du Louvre. Le musée a été entièrement privatisé pour l'occasion. Une très belle opération de promotion pour le musée parisien, estime, lundi 18 juin, Frédéric Martel, journaliste, écrivain, animateur de "Soft Power" sur France Culture : "C'est la communication au sommet de la pyramide". Le clip a déjà été vu plus de 13 millions de fois sur la plateforme YouTube, lundi soir. "C'est une vidéo qui est non seulement belle, sur le plan artistique et surtout très efficace en terme de soft power et d'influence."

franceinfo : "Soft Power", c'est l'expression pour évoquer l'influence d'un pays, au travers des symboles culturels par exemple. Est-ce le cas avec ce clip ?

Frédéric Martel : C'est un coup réussi de "soft power" et si on avait voulu le faire avec nos instituts français, nos agences culturelles, on n'aurait peut-être pas aussi bien réussi. Le clip, signés Les Carters, qui est le nom du couple, a été vu 4 millions de fois hier soir, 13 millions de vu [lundi] soir et on devrait passer les 20-25 millions prochainement. C'est une vidéo qui est non seulement belle sur le plan artistique et surtout très efficace en terme de "soft power" et d'influence, peut-être pas pour la France, mais en tout cas pour le Louvre, qui sera peut-être visité par des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi