Le beurre de demain sera synthétique, et fabriqué à partir de CO2 !

Les principales sources de matières grasses dans l'alimentation sont le beurre, et autres dérivés de produits laitiers animaux, ou l'huile, fabriquée à base de végétaux. Le beurre de la start-up américaine Savor n'est rien de tout ça ; il est synthétique. L'entreprise se vante de pouvoir commercialiser une forme de graisse qui soit fabriquée sans élevage ni surface de culture, et donc, qui réduirait les émissions de gaz à effet de serre. Et elle va même plus loin, en fabriquant son "beurre" à base de... CO2.

Le procédé, unique en son genre, est décrit par Bill Gates, qui a investi dans le projet, dans un billet de blog. "Ils ont mis au point un procédé qui consiste à extraire le dioxyde de carbone de l’air et l’hydrogène de l’eau, à les chauffer et à les oxyder pour déclencher la séparation des acides gras, puis la formulation de la graisse." Ainsi, Savor a réussi à créer un aliment à base d'aucune biologie, grâce à un processus thermochimique plus proche de la transformation des combustibles fossiles que de la production alimentaire. On parle d'un gaz de synthèse, que l'on peut obtenir à partir d'énergie fossile, telle que le charbon, le méthane ou encore le CO2, que l'on transforme en hydrocarbures à chaîne longue, avant de les oxygéner et d'y ajouter du glycérol pour former la graisse, aussi appelée triglycérides. On y ajoute de l'eau, un émulsifiant, et du bêtacarotène pour la couleur. Et voilà, vous avez votre beurre artificiel. La touche finale sera d'y ajouter de l'huile (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les oeufs de poule sont de couleurs différentes ?
À combien de kilomètres se situe l’horizon ?
Pourquoi on a toujours de la place pour le dessert ?
Il existe un championnat du monde de la "danse de papa"
Examens : plus le plafond du bâtiment est haut, moins ils sont réussis !