Betterave sucrière : la réintroduction temporaire des néonicotinoïdes adoptée par le Parlement

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le Parlement a autorisé, mercredi 4 novembre, via un ultime vote des sénateurs, le retour temporaire des néonicotinoïdes, insecticides nocifs pour les abeilles, pour "sauver" la filière betterave. Après l'Assemblée nationale, le Sénat, à majorité de droite, a voté le projet de loi par 183 voix contre 130. Ce vote vaut adoption définitive de ce texte, dénoncé à gauche comme un "recul environnemental".

Le projet de loi autorise, à titre dérogatoire, les producteurs de betteraves à sucre à utiliser jusqu'en 2023 des semences traitées avec des pesticides de la famille des néonicotinoïdes, interdits depuis 2018.

Pour la filière, qui représente près de 46 000 emplois, il y a urgence : les dérogations devraient en effet être effectives au plus tard en décembre, pour laisser le temps aux industriels de produire les semences nécessaires au semis de mars. En cause, un puceron vert qui transmet à la betterave la jaunisse, une maladie qui affaiblit la plante, conduisant à une perte importante de rendement.

"Une défaite sanitaire et environnementale", selon le PS

Le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a reconnu à plusieurs reprises qu'il (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi