"Nous aussi on en a besoin, on a envie de les revoir comme avant" : soulagement pour les proches qui retrouvent leurs parents résidant en Ehpad

franceinfo

Dans cet Ehpad situé à Jouarre (Seine-et-Marne), le rendez-vous est donné dans une grande salle, au milieu de laquelle trône une longue table. Des chaises sont de chaque côté. Comme si on entrait dans un bloc opératoire, on se désinfecte les mains, on enfile des sur-chaussures, et une surblouse. La prise de température est obligatoire. Des mesures sanitaires strictes qui accompagnent le déconfinement progressif des Ehpad.

Gilles, 67 ans, vient voir sa mère Yvonne, et pour la première fois depuis le début de l'épidémie de coronavirus, l'arrière-petite-fille est là. Lucie, 13 ans. C'est une surprise. "On t'a apporté des fleurs pour la fête des mères !", lance Gilles à sa maman. Ce sont les premiers visiteurs à pouvoir entrer dans la maison de retraite depuis trois mois. Jusqu'à présent, les visites se faisaient dans une autre salle, à l'extérieur de l'Ehpad.


Un bisou avec masque et visière

"Madame Picard, je vais vous mettre une petite blouse pour que vous puissiez embrasser votre petite-fille", lance l'aide-soignante. Pour faire un bisou, pour que Lucie puisse s'approcher d'elle, Yvonne doit porter une surblouse et une visière. Invraisemblable. Mais Gilles se veut optimiste. "C'est bientôt fini, ça va s'améliorer à force, les gens recommencent à travailler et à ressortir", dit-il en la rassurant. "On a bien avancé, j'aurais aimé qu'on avance un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi