Ai-je besoin de consulter un psy ?

·1 min de lecture

"Nous n’avons jamais autant travaillé que ces deux, trois derniers mois", assène d’emblée Séverine Némesin, lorsqu’on évoque avec elle l’augmentation des troubles psychiques liés à la pandémie. "Le premier confinement s’était bien passé, mais depuis décembre, on assiste à une explosion des pathologies." Mais pourquoi ? Et quelles sont les raisons qui pourraient vous pousser à consulter ? Les réponses de Séverine Némesin, psychologue clinicienne.

Pourquoi cette hausse des problèmes psychiques ?

Dépressions, burnouts, phobies sociales : le Covid-19, en bouleversant nos existences, a fait de nombreux dommages collatéraux. Une vague "potentiellement psychiatrique", selon l’experte, qui est due à de nombreux facteurs. Parmi eux : l’aspect inédit et incontrôlable de la pandémie, un certain sentiment d’oppression, le marasme économique, la lassitude des populations après la relative unité du premier confinement et la durée de la situation, l’animosité latente entre sceptiques et optimistes vis à vis de la gestion du virus, mais aussi les nombreux problèmes engendrés par les confinements et le couvre-feu (tensions familiales, hausse des violences conjugales, charge mentale trop importante à la maison, etc.)

"Et il y a également une perte du lien social, explique Séverine Némesin. C’est notamment très compliqué chez les jeunes, qui traversent une période de leur vie où ils devraient expérimenter beaucoup de choses et ne peuvent (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Pourquoi vaut-il mieux rouler les vitres ouvertes dans une voiture neuve ?
Précarité menstruelle : protections périodiques gratuites dans les facs à la rentrée
Coronavirus et grossesse : pas de risque accru pour le bébé
Parcours-victimes.fr : un nouveau site pour aider les victimes de violences à se signaler
DIRECT. Covid-19 en France ce 23 février : chiffres, annonces