«Elle en a besoin» : à Bordeaux, un échafaudage hors norme pour rénover la flèche Saint-Michel

Il est l'un des plus hauts clochers de France. Et pourtant, depuis plus d'un an, la tour de la basilique Saint-Michel à Bordeaux est fermée au public. Et pour cause : sa flèche menace de s'effondrer. Alors, pour y remédier, un immense échafaudage va être construit autour de la tour. Une prouesse technologique pour cet échafaudage, qui pèsera environ 700 tonnes. et entourera littéralement le troisième plus haut clocher de France, culminant à 114 mètres de haut.

>> Retrouvez Europe Soir en replay et en podcast ici

Cette installation, résistante au vent, sera entièrement indépendante de la structure du monument. "On va venir littéralement enchâsser le monument dans un scaphandre d'échafaudage, et qui sera indépendant. Il ne s'appuie pas sur le monument, il s'appuie bien au sol", confirme au micro d'Europe 1 l'adjoint au maire de Bordeaux chargé de la création et des expressions culturelles, Dimitri Boutleux.

"Une fierté"

"Ça va clairement modifier un peu la silhouette" du bâtiment, précise-t-il. "Et puis, dans le paysage de Bordeaux, il va y avoir une modification avec cet échafaudage un peu prégnant. Mais c'est une fierté de s'occuper de ce monument, qui en a clairement besoin", s'enthousiasme l'élu. Les Bordelais devront se montrer patients avant de revoir la tour Saint-Michel au grand jour. Les travaux de l'édifice doivent durer quatre ans, pour un coût total d'un peu plus de 11 millions d'euros.

...
Lire la suite sur Europe1