Un suspect recherché par la police interpellé au tribunal en plein procès

·1 min de lecture
“Ce sont des techniques de cow-boys”. “C’est vrai que ça a jeté un froid”, selon un autre témoin du tribunal.

Un homme de 27 ans comparaît au tribunal correctionnel de Besançon pour une infraction à une interdiction de séjour. C’est alors que des policiers entrent dans la salle d’audience et l'arrêtent pour une autre affaire liée à des violences sur fond de trafic de stupéfiant.

“Nous avons eu du mal à le localiser ces derniers temps, et nous avions des questions à lui poser”, a indiqué une source policière au journaliste de l’Est Républicain. “C’est la raison pour laquelle nous sommes venus l’interpeller.”

La méthode étonne et choque l’avocat de l'intéressé, Me Christophe Bernard : “Ce sont des techniques de cow-boys”. “C’est vrai que ça a jeté un froid”, selon un autre témoin du tribunal. “La présidente était en train d’instruire un dossier. Habituellement, les policiers attendent devant la salle d’audience pour arrêter une personne recherchée”.

Quatre tirs et des questions

Si les policiers ont été si prompts à déloger l’individu bien connu de leurs services, c’est que les faits reprochés peuvent être graves. Selon des informations rapportées par l’Est Républicain, l’individu serait impliqué dans une affaire de violences en réunion sur un habitant de Planoise. “S’agit-il de faits liés aux coups de feu qui ont secoué l’avenue Ile-de-France dimanche dernier ?” se demande le journal.

Un homme de 35 ans a en effet failli perdre la vie après avoir été touché par quatre balles le 27 décembre dernier. Il n’était apparemment d’ailleurs pas la cible des assaillants qui voulaient a priori s’en prendre à un voisin narcotrafiquant.