Bertrand Tavernier est mort : l'aventure d'un cinéphile devenu un réalisateur majeur

Jacky Bornet
·1 min de lecture

"Avec son épouse Sarah, ses enfants Nils et Tiffany et ses petits-enfants, l'Institut Lumière et Thierry Frémaux ont la tristesse et la douleur de vous faire part de la disparition, ce jour, de Bertrand Tavernier", a tweeté l'institution dédiée au 7e art. Réalisateur, écrivain, historien et penseur du cinéma, Bertrand Tavernier est mort ce jeudi 25 mars à l'âge de 79 ans.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Mordu de cinéma depuis ses douze ans, il deviendra critique, l’attaché de presse de Stanley Kubrick, puis réalisateur en 1974. Il n’a cessé de tourner depuis, fictions et documentaires, en revisitant le polar (L.627), l’histoire (Que la fête commence), la guerre (Capitaine Conan), le drame (La vie et rien d’autre)…

Le Lyonnais

Né en 1941à Lyon, la ville des frères Lumières, Bertrand Tavernier est aussi l’héritier de l’histoire de la Résistance durant l’Occupation. Son père René Tavernier, résistant et écrivain, publia Eluard et Aragon, ce dernier vivant à l’étage au-dessus avec Elsa Triolet (résistante d’origine russe, prix Goncourt 1945). Le jeune Bertrand grandit dans un milieu culturel et humaniste, auxquels ses films feront écho.Piqué de cinéma depuis ses douze ans, arrivée à Paris en 1950 avec ses parents, il (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi