Bertrand Piccard : « on vit dans une société de gaspillage, d’inefficience et de déchets »

L’urgence climatique est là. Elle n’est plus à prouver. Le dernier rapport du Giec l’explique, si rien n’est fait, on fonce droit dans le mur. La France fait d’ailleurs partie des zones les plus touchées, car elle se réchauffe plus vite que le reste de la planète. Pourtant, à la COP, peu de décisions en ressortent. « La plupart des discours se résument à énoncer une longue liste de problèmes climatiques que l’on connaît par cœur. Ils se terminent par "il faut faire quelque chose", mais sans énoncer quoi, ni comment », regrette Bertrand Piccard, fondateur de Solar Impulse, qui vient de sortir le Guide des solutions pour les villes.

Son but, avec la fondation, est de montrer qu’il est possible d’agir, et surtout de montrer comment. « Aujourd’hui, il est primordial de moderniser tous nos systèmes. Si on ne le fait pas, on continue sur cette courbe de réchauffement climatique, de pollution et d’épuisement des ressources naturelles, continue-t-il. Nous intervenons à la COP27, et interviendrons à toutes les autres COP : on veut montrer qu’il existe des solutions économiquement rentables et écologiques, qui peuvent être implémentées dès aujourd’hui. »

Bertrand Piccard, fondateur de Solar Impulse, est intervenu à plusieurs reprises durant la COP27. © Solar Impulse Fondation
Bertrand Piccard, fondateur de Solar Impulse, est intervenu à plusieurs reprises durant la COP27. © Solar Impulse Fondation

La fondation a déjà répertorié plus de 1 450 solutions techniques qui, selon elle, permettent une meilleure efficience : moins de consommation énergétique pour plus de production.

Les discours restent coincés dans une logique problème-problème, au lieu de problème-solution

« Il a fallu cinq ans pour toutes les trouver, les répertorier, puis les expertiser pour pouvoir enfin les labelliser ». Certaines ont été présentées durant la COP, et très bien reçues par l’audience. « Lorsque l’on évoque ces solutions, on a une très bonne réception. Quand je parle avec des ministres par exemple, ils me répondent qu’ils ne connaissaient pas ces solutions et que c’est très intéressant », décrit Bertrand Piccard....

> Lire la suite sur Futura