Deux sœurs sauvent la vie d'un homme qui tentait de se pendre

·2 min de lecture
A Berre-l'Étang, deux sœurs ont sauvé la vie d'un homme mardi matin, alors qu'il tentait de se pendre au milieu d'une aire de jeux...
A Berre-l'Étang, deux sœurs ont sauvé la vie d'un homme mardi matin, alors qu'il tentait de se pendre au milieu d'une aire de jeux...

Mardi matin, à Berre-l'Étang, deux sœurs ont sauvé la vie d'un homme qui tentait de se suicider par pendaison, en plein milieu d'un parc.

Céline et Corinne ont vécu une matinée héroïque mardi. Les deux sœurs, qui résident à Berre-l'Étang, ont réussi à empêcher le suicide d'un homme, qui voulait mettre fin à ses jours en se pendant, rapporte La Provence.

Ce matin-là, les deux sœurs s'étaient donné rendez-vous dans un parc de la ville entre 8h30 et 9h00 pour aller y promener leurs chiens. "Quand nous sommes arrivées, nous avons vu au loin un homme qui trifouillait une corde sur l'aire de jeux, racontent-elles à La Provence. On lui a demandé ce qu'il faisait. Il a crié 'Laissez-moi mourir', alors on a couru vers lui puis il s'est jeté en arrière. On a vu la corde autour de son cou (...)".

L’homme vit seul dans un quartier défavorisé et peine à joindre les deux bouts

Sous le choc, les deux sœurs se mettent à hurler et tentent alors instinctivement d'empêcher le drame. "Il devenait bleu et commençait à baver, ses yeux se révulsaient", se souviennent-elles. Alors que l'homme est proche de perdre connaissance, Céline parvient à le faire basculer vers l'avant, en allant puiser sans ses ressources les plus profondes. Pendant ce temps, Corinne réussit à passer sa main sous la corde et à dégager la tête de l'individu.

Une fois sauvé, l'homme éclate en sanglots et répète qu'il veut mourir. Les deux sœurs, bien que tremblotantes, le prennent dans leurs bras pour le réconforter et le calmer, en attendant l'arrivée de sa fille unique, qui vit à Marseille. Une fois sur place, cette dernière appelle les secours et la police. L'homme, et les deux sœurs "courage", sont alors rapidement transportés à l'hôpital de Salon-de-Provence.

A l'hôpital, l'homme - "qui vit dans un quartier défavorisé et qui peine à joindre les deux bouts" selon l'adjoint au maire - a pu croiser les deux sœurs et les a prises dans ses bras pour les remercier.