Bernard de La Villardière : ses tendres confidences sur sa rencontre avec son épouse Anne

·1 min de lecture

Quinze ans déjà. En septembre 2005, Bernard de La Villardière présentait pour la première fois Enquête exclusive, sur M6. Émission qui continue de connaître un véritable succès. Avant cela, il animait Zone interdite, après avoir travaillé en tant que journaliste pour LCI, RTL, Franceinfo, Europe 1 ou encore France 3. Et depuis ses débuts, il a toujours pu compter sur le soutien de son épouse Anne. "Elle a toujours eu une confiance absolue en moi", a-t-il confié dans Parents d'abord, podcast de Télé-Loisirs. Les parents de Bernard de La Villardière, eux, étaient plus inquiets pour l'avenir de leur fils. "J'étais en échec universitaire. J'avais fait une école de commerce dont je m'étais fait virer au bout de deux ans. Je m'étais inscrit en fac de droit pour justement faire du journalisme. Au départ, mes parents ne voulaient pas du tout me financer une école de journalisme, car ils ne croyaient pas en ce métier. Ils avaient peur de sa réalité économique. Ils se disaient que c'était un métier compliqué", a-t-il confié.

Avec Anne, Bernard de La Villardière a eu quatre enfants : Caroline, 34 ans, Marc, 32 ans, Rémi, 29 ans et Nicolas, 27 ans. Ses deux aînés étant eux-mêmes parents, il a également quatre petits-enfants. Pourtant, quand il a rencontré celle qui allait devenir son épouse, il n'aurait pas imaginé la suite. "Je devais avoir dix-sept ou dix-huit ans", s'est-il souvenu de sa rencontre avec Anne. Et d'ajouter : "C'était lors d'une fête à la campagne chez des amis. Je l'ai regardée (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Jean-Michel Blanquer : le ministre joue à la marelle et perd au Chifoumi dans une séquence étonnante
PHOTO Moundir : excédé, il partage un cliché choc de son hospitalisation en réanimation
PHOTO Jessica Thivenin enceinte et radieuse : elle dévoile un joli baby bump à ses abonnés
Obsèques du prince Philip : Mike Tindall se confie sur l'ambiance "étrange"
Baptiste (N'oubliez pas les paroles) : sa réponse aux critiques homophobes qu'il subit