Bernard de la Villardière : "Avec Neo, je veux réconcilier les Français avec leur pays"

·1 min de lecture

C'est un succès. En décembre 2020, le journaliste et producteur télé Bernard de la Villardière lançait Neoun media sur la France et ses réussites. Cinq mois plus tard, il entre déjà dans le top 4 des pureplayers vidéos, aux côtés de Brut, Konbini et Loopsider. Son créateur est lundi l'invité de l'émission Culture Médias, où il détaille au micro de Philippe Vandel les raisons de la création de ce média, qui se concentre sur les belles initiatives venues exclusivement de l'Hexagone.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"Je voulais faire un média optimiste, un média, des bonnes nouvelles", résume Bernard de Villardière. "Et je voulais essayer de réconcilier les Français avec leur territoire, avec leur culture, avec leur civilisation, avec ce qui fait la force et l'unicité de la France."

Les "potentialités extraordinaires" de la France

Le journaliste, qui traverse le monde depuis 15 ans pour son émission Enquête exclusive, estime que la France est "un pays tout à fait unique". "Quand on va ailleurs comme moi, on se rend compte à quel point La France est un pays qui a des potentialités extraordinaires, et notamment l'énergie, la culture, et l'ouverture aux autres qui est fondamentale", détaille-t-il.

Ce sont ces "potentialités extraordinaires" que Bernard de la Villardière a voulu mettre en avant dans Neo, via des portraits de Français qui s'inscrivent dans cette ligne éditoriale des bonn...


Lire la suite sur Europe1