Bernard Tapie "va mieux" mais "il a été mis K.O": son fils donne de ses nouvelles après le violent cambriolage

Jeanne Bulant
·2 min de lecture
Stéphane Tapie, fils de Bernard Tapie sur BFMTV. - BFMTV
Stéphane Tapie, fils de Bernard Tapie sur BFMTV. - BFMTV

Quelques jours après le cambriolage avec violence dont a été victime le couple Tapie, Stéphane Tapie, l'un des fils de l'homme d'affaire, a donné des nouvelles de son père et de sa belle-mère Dominique Tapie sur BFMTV. Il assure que "ça va beaucoup mieux qu'hier (dimanche). Au moins physiquement car psychologiquement, ça reste trés traumatisant".

"Mon père a été mis K.O", déclare sur notre antenne le fils de l'ancien homme politique, expliquant que son père a été frappé au visage mais aussi sur l'ensemble du corps. "Il n'a pas perdu ses esprits mais il est un peu groggy et quand il est conscient il voit sa femme, ma belle-mère, se faire tirer par les cheveux en la rouant de coups pour trouver un coffre qui n'existe pas".

Le couple menacé de mort

Sur BFMTV, Stéphane Tapie raconte aussi que pendant 45 minutes, Bernard et son épouse Dominique ont fait l'objet de menaces de mort pendant ce home-jacking, telles que "dis-nous où est le coffre ou on te brûle, on te met le feu".

"Comment peut-on arriver à un tel phénomène de barbarie?", s'interroge-t-il, se disant "réellement choqué" par l'image de sa belle-mère défigurée. "Faire ça à une femme, c'est la seule image qui me choque réellement. Lui taper dessus à coups de poings, de pieds, c'est terrible." Il rapporte également que son père, "pieds et poings liés", a craché sur ses ravisseurs durant le cambriolage dont lui et sa femme ont été victimes.

Vers minuit et demi samedi, Bernard et Dominique Tapie ont été surpris dans leur sommeil dans leur demeure de Combs-la-Ville par quatre agresseurs encagoulés et vêtus de combinaisons noires qui les ont attachés avec des câbles électriques et frappés, avant de prendre la fuite avec deux montres et des bijoux. L'homme d'affaires de 78 ans, qui souffre d'un double cancer de l'estomac et de l'oesophage, a notamment reçu un coup de matraque sur la tête.

Article original publié sur BFMTV.com