Bernard Tapie très affecté par la mort de Michel Hidalgo

Ensemble, ils ont écrit la légende de l'OM. Michel Hidalgo laisse son empreinte sur le monde du football, il s'est éteint ce jeudi 26 mars à l'âge de 87 ans. Le joueur de football (notamment au mythique Club de Reims et à l'AS Monaco) restera dans l'esprit de tous les Français adeptes du ballon rond le sélectionneur de l'équipe championne d'Europe en 1984, premier trophée majeur du football français. Il avait également croisé la route de Bernard Tapie puisqu'il avait été manager de l'OM, sous sa présidence, entre 1986 et 1991. Une perte douloureuse pour l'ancien homme d'affaires qui se bat actuellement contre un double cancer depuis deux ans.

"Quand il a fallu choisir mon entraîneur, il est le premier à qui j'ai pensé. Il a quitté les fonctions qu'il avait, pour venir vivre courageusement une aventure qu'il n'a pas regrettée", raconte Bernard Tapie cité par France Bleu. Avant de décrire : "Il avait la crédibilité, le talent, et la gentillesse. Ce n'était pas un prétentieux, il était rigoureux mais tolérant avec tout le monde. Il nous a beaucoup aidés". L'ancien président de l'OM attribue toutefois une erreur à Michel Hidalgo : "Il n'a fait qu'une seule bêtise, et il ne m'en voudra pas de le dire. Pour réussir à faire venir Maradona, je m'y étais pris avec beaucoup de malice pour approcher le président de Naples et Maradona lui-même. On s'est vu en cachette trois ou quatre fois. Quand Michel Hidalgo l'a su, il n'a pas pu s’empêcher de le dire, et ça a tout fait capoter. C'était

Retrouvez cet article sur GALA

Eric des 12 Coups de Midi sur les traces de Paul… il se rapproche de son record
Ségolène Royal se verrait bien dans un “duel de charme” face à François Baroin en 2022
VIDÉO - Estelle (N’oubliez pas les paroles) : sa fille Charlie et sa mère Michèle aux premières loges pour la soutenir
Coronavirus : Mark Blum (New York Section Criminelle, You) est décédé
Audrey Crespo-Mara : ce qui a changé pour la journaliste depuis la crise