Bernard Tapie : son procès en appel aura bien lieu au mois de mai

·1 min de lecture

Bernard Tapie et les affaires… Une incroyable série en plusieurs épisodes qui a connu de nombreux et improbables rebondissements depuis les années 80. Les résumer ici prendrait un temps considérable tant les tenants et aboutissements sont riches de détails et de subtilités. En revanche, la dernière en date, dite de « l’arbitrage » risque de connaître une fin d’ici quelques mois. En effet, d’après les informations de l'AFP, le procès de Bernard Tapie pour escroquerie reprendra le lundi 10 mai, comme l’a confirmé la cour d’appel de Paris ce lundi 29 mars. Le procès s’était ouvert le 12 octobre 2020 mais avait été suspendu puis finalement renvoyé le 26 octobre car l’état de santé de l’ancien ministre de la Ville s’était dégradé. Bernard Tapis souffre en effet d’un cancer de l’estomac et de l’oesophage. Comme le rapporte le Point : « Quinze journées d'audiences avaient alors été fixées en mai ainsi qu'une audience d'étape le 29 mars afin de faire un point sur son état de santé. » Dont acte.

En 2008, un tribunal arbitral avait octroyé un arbitrage de 403 millions d’euros afin de solder le contentieux qui l’opposait au Crédit Lyonnais suite à la vente de l’équipementier sportif Adidas au mois de février 1993. La ministre de l’Économie de l’époque, Christine Lagarde, avait autorisé la procédure. C’est après l’élection de François Hollande en 2012 que l’État décide de porter plainte contre le tribunal arbitral. Une information judiciaire est ouverte et les enquêteurs soupçonnent alors (...)

Lire la suite sur le site de Voici

PHOTO Lara Fabian : son cliché émouvant pour honorer la mémoire de sa maman, décédée il y a deux ans
Barack Obama en deuil : son émouvant hommage à sa grand-mère décédée
PHOTOS Norbert Tarayre dévoile le visage de son fils Elydjah et il a bien grandi !
Elizabeth II : nouvelle polémique au sein de la famille royale autour de son petit-fils Peter Phillips
"Pas besoin d'être crados pour faire Pékin Express" : Rose-Marie et Cinzia s'agacent de leur étiquette de bimbos