Bernard Tapie : la mort de sa première épouse, un drame méconnu

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Bernard Tapie luttait contre un double cancer de l’estomac et de l’œsophage et est décédé ce dimanche 3 octobre. Dans ces derniers combats, l’homme d’affaires de 78 ans savait qu’il pouvait compter sur le soutien indéfectible de ses enfants, mais aussi sur celui de son épouse Dominique. La femme qu’il a épousée en 1987 s’était liée d’amitié avec celle à qui son mari avait dit « oui » pour la première fois dans les années 1960, Michèle Layec. La belle complicité entre les deux femmes n’aura malheureusement pas pu durer.

En un an et demi, la première épouse de celui qui avait alors tenté de faire carrière dans la chanson est décédée des suites d’une leucémie, rapportait Voici en 2018. De ce premier mariage étaient nés deux enfants : Nathalie et Stéphane. Très discrète, Michèle Layec avait toujours tout fait pour ne pas s’exposer médiatiquement malgré la notoriété de son mari qui courait après le succès, alors qu’elle ne pensait qu’à une chose : vivre dans l’ombre son amour pour lui et sa vie de mère de famille. Une femme qui restera « l’amour de jeunesse » de Bernard Tapie.

Il en a peu parlé, peut-être pour respecter la discrétion qui la caractérisait tant. Après le décès de la première épouse de Bernard Tapie, sa seconde femme avait affirmé être désormais « un peu le pilier de la famille ». « Nous avons la chance d’être soudés envers et contre tout. Nous sommes mariés pour le meilleur et pour le pire. C’est la règle normale pour un couple qui s’aime », avait confié Dominique Tapie (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - George W. Bush et sa femme Laura fiers de présenter leur petite-fille Cora
Bernard Tapie et Marseille : sa plus belle histoire d'amour
Mort de Bernard Tapie : quand François Mitterrand sur son lit de mort remontait le moral de l'homme d'affaires
"La maladie est un combat intérieur" : quand Bernard Tapie évoquait son cancer face à Laurent Delahousse
"Il avait une sale gueule" : Amanda Lear revient sur sa rencontre mythique avec David Bowie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles