Bernard Tapie lance une nouvelle procédure contre le CDR, le créancier d’Etat

·1 min de lecture

A l'aune de son procès en appel (qui doit se tenir le 10 mai), Bernard Tapie contre-attaque. Selon nos confrères du Journal du Dimanche, l'ancien ministre et patron de l'OM a décidé de porter plainte auprès du procureur de Paris contre le CDR, consortium de réalisation, son créancier d'Etat. Il lui reproche en effet de vouloir précipiter sa chute et l'empêcher de payer ses dettes.

Pour comprendre l'affaire il faut remonter à 2019. A cette époque, rappelle le JDD, Bernard Tapie avait été relaxé par le tribunal correctionnel sur les accusations de fraudes concernant l'arbitrage qui lui avait octroyé la somme de 403 millions d'euros. Pourtant, dans le même temps, une procédure annulait cet arbitrage l'obligeant à rembourser la somme. Sauf que selon ses conseils, la somme demandée dépasse celle qu'il a reçue. En cause : une indemnité amputée d'une créance due au CDR et d'autres fiscales, détaille le JDD. D'autant que la justice a déjà bloqué 87 millions d'euros sur ses comptes.

>> A lire aussi - Bernard Tapie et sa femme agressés à leur domicile par des cambrioleurs

Bernard Tapie avait également voulu rembourser les caisses d'une partie de ses sociétés, mais il n'en a pas le doit alors qu'elles s'exposent à la faillite. On pense notamment au journal La Provence. Du côté des proches de Bernard Tapie joints par nos confrères on estime qu'il y a un "acharnement". Car pour eux, leur client a fait les efforts pour montrer sa bonne foi, comme en offrant sa villa de Saint-Tropez estimée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le maire de Romorantin épinglé pour ses dîners fastueux aux frais de ses administrés
Le chef de la diplomatie américaine accuse la Chine "d'agir de manière plus agressive à l'étranger"
Cafés, restaurants… le fonds de solidarité plus facilement accessible en juin
La nouvelle attestation couvre-feu est en ligne
Le XVIe arrondissement vent debout contre un projet de HLM, le vaccin AstraZeneca peut-être à l'origine du décès d'un étudiant, le compteur Linky fait encore des mécontents... Le flash éco du jour