Bernard Tapie cambriolé et battu : ce geste fou qu'il a réussi à faire face à ses agresseurs

·1 min de lecture

C'était le coup de trop pour la famille Tapie. Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril, Bernard Tapie et sa femme Dominique ont été victimes d'un cambriolage qui a tourné au cauchemar. Au moment des faits, ces derniers dormaient paisiblement à leur domicile, dans le petit village de Combs-la-Ville. Alors que l'homme d'affaires a été attaché sur le lit par les mains et par les pieds, sa femme, elle, a eu les mains ligotées et a été traînée par les cheveux par les agresseurs qui n'ont cessé de lui hurler de leur "montrer le coffre". Un trésor qu'ils n'ont jamais trouvé au point de rouer de coups l'épouse de l'ancien patron de l'OM. Plus de 45 minutes de torture pour Dominique Tapie qui n'a fait que supplier les voleurs d'épargner l'homme de sa vie. Mais celui-ci a reçu des coups au visage et a été frappé à la tête avec une matraque. C'est d'ailleurs elle qui a appelé au secours après le départ des quatre individus qui n'auront finalement volé que des bijoux et des téléphones portables.

Mais Bernard Tapie ne s'est pas laissé abattre comme le révèle Paris Match. Même s'il n'a pas pu défendre son épouse face aux agresseurs car il était attaché, il a tout fait pour les raisonner. Dans un dernier espoir, l'homme d'affaires aurait ainsi lancé : "Des gars comme vous, j'ai passé toute ma vie à en défendre". En vain, puisque cette audace lui a valu des coups.

Le magazine révèle également que même si Bernard Tapie a "ressenti de la haine" et "a vraiment cru qu'(ils) allaient y passer" (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Olivier Duhamel accusé d’inceste : ce « détail notable » qui a retenu l’attention lors de son audition
VIDEO Didier Barbelivien : ce rôle joué par Julien Clerc dans son histoire d'amour avec sa jeune compagne
Laurent Ruquier en deuil : il rend un bel hommage à Monique Pantel, journaliste morte à l'âge de 88 ans
VIDEO Julien Clerc : le test très drôle que lui a fait passer France Gall lors de leur rencontre
VIDEO TPMP : une députée affirme qu'il y aurait des "fiestas" à l'Assemblée nationale