Bernard Tapie et son épouse cambriolés : leur fils Stéphane Tapie alerte les proches du couple sur les réseaux sociaux

·1 min de lecture

Le drame s’est produit dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 avril. Bernard Tapie et sa femme Dominique ont été agressés et cambriolés dans leur maison de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Quatre individus se sont introduits par effraction dans leur domicile aux alentours de minuit et demi, alors qu’ils dormaient. Le couple a été violemment frappé et ligoté pendant environ une heure. La valeur du butin dérobé par les malfaiteurs, notamment constitué de bijoux, n’a pas encore été communiqué. Le fils de Bernard et Dominique Tapie, Stéphane, a très vite réagi sur son compte Twitter : il a voulu alerter les proches de ses parents.

"Pour ceux qui ont le téléphone de mon père n’envoyez pas de message. Les ravisseurs ont ses téléphones. Merci", a prévenu Stéphane Tapie. En effet, les malfrats ont également subtilisé les téléphones portables de l’ancien homme d’affaires, le rendant injoignable pour le moment. Les témoignages de soutien n’ont pas tardé à pleuvoir, comme celui de la journaliste Wendy Bouchard. D'autres internautes et proches de Bernard Tapie ont affirmé avoir déjà envoyé des SMS de soutien après que l'agression a été dévoilée dans la presse, et avant de voir le tweet de Stéphane Tapie.

Au cours de la matinée, sur BFMTV, le maire de Combs-la-Villle, Guy Geoffroy, est revenu sur l’agression dont ont été victimes Bernard et Dominique Tapie, habitants de la commune depuis plus de vingt ans. La mère de Stéphane et Sophie Tapie a ainsi été "tirée par les cheveux", raconte-t-il, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Covid-19 : Olivier Véran dévoile la date de mise en vente des autotests dans les pharmacies
Frayeur pour Brigitte et Emmanuel Macron : un homme a tenté de s'introduire avec un projectile enflammé à l'Élysée
Week-end de Pâques : déplacements, limites géographiques, contrôles, le point sur les tolérances et les interdits
Réouverture des terrasses : un calendrier aurait été décidé, la date du 17 mai en ligne de mire ?
Martin Blachier rejette l'hypothèse de "réouverture" du pays au 15 mai sauf si... (VIDEO)