Bernard Pivot : sa compagne est en "première ligne" face au coronavirus

Comment va Bernard Pivot, 84 ans ? "Bien, merci", a-t-il répondu à Nagui le 22 avril sur France Inter dans la Bande originale. "Je m'accomode du confinement, parce que j'ai un appartement agréable et j'appartiens à une profession, les gens de lettres, qui sont habitués au confinement pour lire, pour écrire, etc...", a expliqué celui qui n'a pas perdu son sens de l'humour. "Pendant les quinze ans et demi d'Apostrophes, j'étais confiné chez moi. Le seul moment où je quittais mon appartement, c'était le vendredi soir pour rejoindre le studio de télévision. Mais j'étais confiné volontairement, et là je suis confiné par obligation", a également raconté l'ancien journaliste à Frédéric Taddei sur Europe 1. Avant de conclure joliment : "J'étais confiné pour gagner ma vie, là je suis confiné pour ne pas la perdre."

Tout pourrait donc aller plutôt bien si Bernard Pivot, divorcé de sa femme Monique avec qui il a eu deux filles, n'était confiné seul, loin de la "dame de son coeur", a-t-il révélé. Elle ne pourra donc pas être présente pour son 85e anniversaire, le 5 mai... Mais pour le 11 mai, jour du déconfinement, il a déjà tout prévu : "J'irai en province voir la personne que j'aime", a révélé celui qui a une école à son nom. "Nous ne vivons pas ensemble, nous nous retrouvons généralement les week-ends, là on a été confiné. La dame de mon coeur travaille, et moi pas", a-t-il encore dit à Nagui. Et dans cette crise sanitaire, sa bien-aimée "est en première ligne puisqu'elle est médecin",

Retrouvez cet article sur GALA

Pénurie de masques : Ségolène Royal repart à l'offensive contre le gouvernement
Emmanuel Macron face à des caissières : ce symbole qui fait parler
Les petits secrets du tailleur d'Olivier Véran et Emmanuel Macron
PHOTO - Cet incroyable cliché du roi de Thaïlande il y a trois ans
VIDÉO - Bernard Montiel défend son confinement au bord de la mer : « Je suis chez moi »