Bernard Jomier : « Nos concitoyens souscrivent à l’obligation vaccinale »

·2 min de lecture

"Nos concitoyens sont favorables à l'obligation vaccinale." Bernard Jomier

La proposition de loi socialiste sur l’obligation vaccinale va être examinée par le Sénat aujourd’hui [voir notre article]. Bernard Jomier, rapporteur du texte, résume la logique qui est à la base de la démarche du groupe socialiste : « Il faut s’adapter à la situation. Le passe sanitaire a été très efficace pour inciter à la vaccination, mais il ne marche pas très bien pour réduire la circulation du virus. Or garder des millions de personnes non-vaccinées laisse un espace de circulation au virus qui nous expose à une nouvelle vague significative. » Ainsi, Bernard Jomier se veut « pragmatique » : « Ce n’est pas par idéologie que nous sommes favorables à l’obligation vaccinale, mais par pragmatisme. C’est un outil qui pourra nous permettre de gagner les quelques points de vaccination qui permettra aux Français de tourner la page de la pandémie. »

« On survalorise la question de la sanction »

La question qui se pose alors est celle de l’efficacité d’une obligation vaccinale difficilement contrôlable ou sanctionnable. Le sénateur socialiste de Paris, propose en réponse la création d’un « passeport vaccinal pour accéder à certains événements avec des risques particuliers », une sorte de passe sanitaire qui serait « beaucoup plus limité » et ne concernerait pas des « actes de la vie quotidienne, comme aller boire un café. » Mais alors, une obligation sans sanction comment ça marche ?

Bernard Jomier en est convaincu, la sanction n’a pas besoin d’être importante pour faire augmenter le taux de vaccination. Il en veut pour preuve l’exemple néo-calédonien, où l’obligation vaccinale n’est pour le moment assorti d’aucune sanction, mais où le taux de vaccination a doublé depuis l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale. « On survalorise la question de la sanction, nous ne proposons pas de jeter les gens 5 ans en prison les gens parce qu’ils ne sont pas vaccinés. La sanction proposée est modérée, une amende de 135 euros, et elle est différée. Il (...) Lire la suite sur Public Sénat

L’hommage du Sénat à Hubert Germain, « chevalier des temps modernes »

Irresponsabilité pénale : en commission, le Sénat revoit la copie du gouvernement

Le Sénat propose un cadre juridique pour les restitutions de biens culturels aux pays étrangers

Budget 2022 : Olivier Dussopt va saisir le Haut conseil des finances publiques

Crise des sous-marins : Florence Parly se défend de toute « naïveté »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles