« Quand Bernard-Henri Lévy met Éric Zemmour knock-out »

Par Félix Le Roy *
Bernard-Henri Lévy en 2016

TRIBUNE. Félix Le Roy prend la défense de Bernard-Henri Lévy qui a débattu avec Éric Zemmour vendredi soir sur le plateau de CNews.


Let's get ready to rumble, hurlaient les speakers de boxe, dans les arènes chauffées à blanc de l'Amérique bushienne… Préparons-nous au combat ! Eh bien, je dois dire que je n'étais pas prêt, non, foutrement pas prêt, pour ce spectacle. Je ne m'attendais pas au franchissement zemmourien de nouvelles lignes jaunes. Je me disais : « C'est comme au tennis, un bon joueur ne joue bien que lorsqu'il a un bon partenaire ; Zemmour avec Lévy sera donc meilleur que d'habitude. » Mais hélas… Erreur et fourvoiement. Combien de coups bas de la part de l'adversaire ? Qu'on se le dise, Éric Zemmour n'est pas un partenaire, il est un ennemi déclaré.

Alors, voilà, je ne vais pas gloser sur le discours de Bernard-Henri Lévy, et préfère dire mon sentiment. J'aurais voulu être là, dans le studio, pour le soutenir – il se débrouille très bien tout seul, là n'est pas la question – depuis les coulisses, et lui dire d'un regard : « Nous ne nous connaissons pas, ou si peu, mais je suis à vos côtés, l'honneur penche vers vous, et quoi qu'on en dise, aujourd'hui ou demain, il est sauf. » Parce que je ne peux pas me résoudre à ce que Lévy soit un homme seul, une exception, avec une parole isolée, à plus forte raison lorsque j'entends Éric Zemmour, dont la rumeur veut qu'il soit très écouté – mais que vaut d'être suivi par des émules de la fachosphère ?

Lire aussi BHL – 63 plaintes ? Pitié pour la République

Tout, vendredi soir, commençait très mal.

Le coup du dandysme. Stupéfaction de voir le philosophe-écrivain accusé d'être un « dandy hédoniste », devenu soudainement réac pour l'occasion, apôtre refoulé de Trump et Orban, et, par la force du raisonnement, infoutu de comprendre ceux qui sont « au charbon ». Je ne m'attarderai pas là-dessus, puisque le pire est à venir. Mais (...) Lire la suite sur LePoint.fr

BHL – Claude Lévi-Strauss, le coronavirus et le dernier homme
BHL : « Ce qui m’a frappé, c’est notre incroyable docilité »
Peggy Sastre – Il était une fois un raton laveur obèse
Michel Richard – Que veut (vraiment) Assa Traoré ?
Recevez la newsletter Le Point.fr