Bernadette Chirac ébranlée par le suicide de son gendre

Le suicide a plusieurs fois ébranlé la famille Chirac. Au point que Jacques Chirac lui-même aura qualifié les nombreuses tentatives de son aînée, Laurence, de « drame de [sa] vie. » Mais si les conséquences de la grave anorexie mentale de leur première fille ont affecté le clan, le suicide de Philippe Habert survenu quelques mois après son mariage avec Claude, la cadette de Jacques et Bernadette, a également eu de profonds retentissements. La biographe Jocelyne Sauvard, dans son ouvrage Jacques et Bernadette (éd. L’Archipel), a choisi de revenir sur cet épisode avec une brièveté lapidaire, à l’image de leurs noces : « En septembre 1992, Claude a épousé Philippe Habert, politologue montant. Ses parents ont donné une fête à l’Hôtel de Ville, puis au château de Biry, après la messe de mariage. Huit mois après, on a retrouvé Philippe Habert mort à son domicile ; il avait conservé son appartement. On a parlé de suicide. »

Si la mère de Philippe Habert réfute formellement la thèse du suicide, elle accepte toutefois de devenir une autre grand-mère pour Martin, le fils que Claude Chirac aura avec le judoka Thierry Rey. Du reste, c’est toute la famille qui est marquée par le suicide du politologue qu’on avait tenté de dissuader d’un mariage qui s’annonçait comme un suicide professionnel. « Pour Bernadette, poursuit Jocelyne Sauvard, le suicide restera la deuxième cause de mortalité chez les jeunes après les accidents de la route. “Ils souffrent d’un terrible manque d’amour.“ »

En 1995, afin

Retrouvez cet article sur GALA

Claude Chirac veuve à 30 ans : pourquoi les enquêteurs ont pensé à un suicide de son 1er mari
Bernadette Chirac chouchoutée par son gendre : ce cadeau choisi avec soin
Le gros caprice de Bernadette Chirac épinglé par le chauffeur de son mari
Le gendre de Jacques Chirac mis sous pression par l’Elysée pour l’organisation des obsèques ?
Quand Frédéric Salat-Baroux, le gendre de Jacques Chirac, parlait de “l’ambition” de sa belle-mère Bernadette