Berlin a restitué toutes les œuvres de la collection Gurlitt volées par les nazis

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

L'Allemagne a restitué à ses propriétaires l'ensemble des 14 oeuvres d'art du collectionneur Cornelius Gurlitt identifiées comme ayant été volées à des juifs sous le IIIe Reich, a annoncé mercredi 13 janvier le ministère de la Culture.

Découverte tardive

Un dessin du poète et peintre allemand Carl Spitzweg intitulé Das Klavierspiel, a été transmis le 12 janvier à la maison d'enchères Christie's selon le voeu des héritiers de Henri Hinrichsen, un éditeur de partitions musicales de confession juive assassiné à Auschwitz en 1942. L'oeuvre lui avait été volée par les nazis en 1939 et achetée l'année suivante par Hildebrand Gurlitt, le père de Cornelius, proche du régime d'Hitler.

Ce n'est qu'en 2012, à l'occasion d'une opération des douanes, que les autorités avaient découvert la collection de plus de 1 500 d'oeuvres cachées depuis des décennies par Cornelius Gurlitt, une affaire au retentissement international. Quatorze d'entre elles avaient pu être identifiées comme dérobées à des juifs, mais des zones d'ombre demeurent sur la constitution de ce trésor. Le collectionneur d'art germano-autrichien est quant à lui décédé en 2014.

"Responsabilité morale"

"C'est un signal important" que ces oeuvres d'art aient pu "être restituées aux héritiers des victimes", s'est félicité la ministre de la Culture, Monika Grütters. "Derrière chacune de ces oeuvres se cache un destin (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi