Berlin : pas de panique, les trottinettes débarquent !

Par Pascale Hugues à Berlin

Les Allemands ont fait les choses dans le bon ordre : d’abord un vif débat et la mise en place d’une règlementation pour encadrer strictement l’utilisation des trottinettes électriques. 

VIDÉO. Contrairement aux Français, les Allemands ont prévu d'encadrer strictement l'utilisation des trottinettes électriques qui arrivent dans la capitale.



Le premier accident mortel impliquant une trottinette électrique à Paris refroidira sans doute l'enthousiasme des Berlinois, qui s'apprêtent à accueillir très bientôt ces nouveaux engins dans les rues de leur ville. En Allemagne, les opérateurs sont déjà dans les starting-blocks et le signal du départ est imminent.

Mais contrairement aux Français, les Allemands ont fait les choses dans le bon ordre : d'abord un vif débat et la mise en place d'une réglementation pour encadrer strictement l'utilisation des trottinettes électriques. Ensuite seulement elles seront déployées dans les rues. Première mesure obligatoire : les opérateurs doivent obtenir une autorisation avant de pouvoir mettre leurs engins en circulation. Une centaine d'opérateurs ont déposé une demande dans l'ensemble de l'Allemagne, huit à Berlin. Prix estimé de la location : 15 cents la minute.

Lire aussi Trottinettes électriques : le grand n'importe quoi

À la mi-mai, le Bundesrat, la Chambre basse allemande, a adopté un décret limitant la vitesse à 20 km/h et fixé à 14 ans l'âge minimum pour les utilisateurs. Les locataires et les propriétaires de trottinettes électriques ne seront pas obligés de porter un casque, le permis de conduire ne sera pas requis, mais ils devront être assurés. Un autocollant bien visible posé sur le véhicule faisant foi. Ils pourront emporter gratuitement leur trottinette électrique dans le métro et le train, à condition de la replier ou de la ranger sous leur siège. Ils n'auront pas le droit de circuler sur les trottoirs (pourtant beaucoup plus larges à Berlin qu'à Paris) et devront obligatoirement emprunter les couloirs à vélo, dont le réseau est très étendu, contrairement à Paris.

Partager le bitume

Les Berlinois redoutent par-dessus tout la loi de la jungle dans leur (...)

Lire la suite sur LePoint.fr

« Ceux qui se plaignent des trottinettes resteront dans l’histoire comme des idiots »
Trottinettes électriques : Anne Hidalgo à l'offensive
À La Mecque, l'horloge géante devient une attraction
Mexique : la vente de l'avion présidentiel va financer l'accord conclu avec Trump
Recevez la newsletter Le Point.fr