Berlin: le chauffard qui a percuté des piétons a été placé en psychiatrie

Des fleurs posées sur le lieu de l'accident, à Berlin  - TOBIAS SCHWARZ / AFP
Des fleurs posées sur le lieu de l'accident, à Berlin - TOBIAS SCHWARZ / AFP

Au lendemain des faits, de nombreuses interrogations subsistent. Ce jeudi, la justice allemande a ordonné le placement dans un établissement de soins psychiatriques d'un chauffard de 29 ans ayant lancé sa voiture sur des passants mercredi à Berlin, tuant une femme et blessant 32 personnes.

De nombreux éléments indiquent des troubles "paranoïaques et schizophréniques" chez cet Allemand d'origine arménienne, a précisé à la presse le porte-parole du parquet, Sebastian Büchner, excluant toute motivation terroriste.

"Il y a des indices selon lesquels le suspect souffre d'une déficience psychique qui est à l'origine de son acte hier (mercredi)", a-t-il également indiqué excluant un accident automobile. "Des médicaments ont été trouvés lors d'une perquisition".

Nombreux blessés

Au volant d'un véhicule Renault, cet homme avait foncé sur un groupe de 24 écoliers originaires de la région de Hesse et qui effectuaient un voyage scolaire dans la capitale allemande, tuant leur enseignante qui les accompagnait. Le second enseignant se trouve "entre la vie et la mort", a encore indiqué le porte-parole, tandis que sept autres personnes sont grièvement blessées.

Le chauffard avait fini sa course en s'encastrant dans la vitrine d'une chaîne de parfumerie. Les faits se sont déroulés à proximité d'une des artères touristiques et commerçantes les plus fréquentées de Berlin, et à deux pas de la place où s'étaient déroulés en décembre 2016 un attentat islamiste meurtrier.

L'homme avait été maitrisé par des passants et interpellé dans la foulée par la police. Au moment des faits, en matinée, l'affluence était grande dans ce quartier situé près du jardin zoologique, dans l'ouest de la capitale

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles