Berlin annonce un nouvel accord d'indemnisation des victimes de la Shoah

Soixante-dix ans après le premier accord entre l'Allemagne de l'Ouest et Israël sur l'indemnisation de survivants de l'Holocauste nazi contre les juifs d'Europe, un nouveau soutien de Berlin a été annoncé ce jeudi en marge d'une cérémonie marquant le début des réparations après les crimes du Troisième Reich.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

D'après les médias, ils sont 14 000 survivants des camps de la mort en Israël, très âgés et nécessitant des soins pour lesquels leurs moyens ne suffisent souvent pas. Après de longues négociations entre l’État hébreu et l’Allemagne, Berlin s’engage à verser chaque année 58 millions d’euros par an à ces personnes pour améliorer leur prise en charge.

« Il s’agit d’un accord important », a estimé la ministre israélienne des Affaires sociales. Concrètement, les survivants de l’Holocauste concernés percevront une pension mensuelle supplémentaire de 350 euros.

Plus de 90 milliards d'euros de compensation au total

L’annonce de ce compromis a eu lieu le jour même d’une cérémonie à Berlin pour le 70ᵉ anniversaire d’un accord par lequel l’Allemagne fédérale s’engageait à verser trois milliards de Deutsche Marks de l’époque pour indemniser des victimes de la Shoah. Depuis cette date, Berlin a déboursé plus de 90 milliards d’euros en guise de compensation pour les persécutions faites aux juifs sous le régime nazi.

Jeudi, le chancelier Scholz a souligné que « cet accord ne pouvait en rien remettre en cause la culpabilité des Allemands. Il avait pour but d’assumer une responsabilité morale pour une page de notre histoire où toute morale avait disparu ».


Lire la suite sur RFI