Bercy : des biens saisis par les douanes vendus aux enchères

Un peu plus de 5 000 euros pour une voiture de ministère. Dans le public, des mains se lèvent déjà pour acquérir le prochain lot. Des objets d'art, des montres ou encore des sacs de grandes marques sont mis en vente aux enchères dans l'enceinte du ministère de l'Économie à des prix raisonnables. Au total, plus de 400 objets sont disponibles à l'achat. "C'est déjà plus abordable et puis (...) on se prend au jeu", constate une acheteuse potentielle.Les ventes permettent à l'État de toucher grosCes objets vendus aux enchères ont été confisqués à des trafiquants par la justice ou la douane. Certains objets proviennent également des ministères. Il y a aussi des objets trouvés, comme des instruments de musique. L'an passé, les ventes de biens saisis ont rapporté près de 50 millions d'euros à l'État. Jeudi 14 novembre, dès la première heure, les acheteurs se bousculaient, à la recherche de la bonne affaire.