Benzema renonce à faire appel dans l'affaire de la sextape

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
REUTERS/Christian Hartmann
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Karim Benzema a renoncé samedi à son appel dans le procès qui l'oppose à son ancien coéquipier Mathieu Valbuena, entérinant sa condamnation à un an de prison avec sursis.

L'affaire de la "sextape" touche à sa fin, six ans et demi après les faits: Karim Benzema a renoncé samedi à son appel dans le procès qui l'oppose à son ancien coéquipier Mathieu Valbuena, entérinant sa condamnation à un an de prison avec sursis . Condamnée en novembre 2021 à cette peine de prison avec sursis et à 75.000 d'amende en première instance par le tribunal correctionnel de Versailles pour complicité de tentative de chantage, la superstar du Real Madrid s'est finalement désistée de son appel, comme l'a indiqué son avocat, Me Hugues Vigier, à l'AFP, dans la nuit de vendredi à samedi, confirmant une information du site Actu78. L'ordonnance de désistement sera notifiée aux parties mardi par la cour d'appel de Versailles.

Me Vigier avait précédemment assuré au quotidien L'Equipe que "ce désistement entérine une décision de condamnation et apparemment de culpabilité". "C'est une vérité judiciaire. Mais ce n'est pas la réalité", avait commenté le nouvel avocat saisi par le joueur depuis mars dernier, auprès du quotidien sportif. Le footballeur de 34 ans était le seul des cinq condamnés pour tentative de chantage ou complicité à avoir fait appel de sa sanction pénale. Il devait être rejugé les 30 juin et 1er juillet devant la 9e chambre de la cour d'appel de Versailles, et son ancien avocat, Me Antoine Vey, avait précisé que Benzema viendrait s'expliquer en personne lors de ce nouveau procès.

Dans son jugement, le tribunal correctionnel de Versailles avait estimé que le footballeur s'était "personnellement impliqué, au prix de subterfuges et de mensonges, pour convaincre son coéquipier de se soumettre au chantage". L'attaquant n'a fait preuve "d'aucune bienveillance à l'égard de Mathieu Valbuena, bien au(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles