Benzema fronce dans le décor

Libération.fr

Avant le match face au Luxembourg, samedi en éliminatoires du Mondial, le petit théâtre de Clairefontaine exhibe ses jeunes premiers. Mais la réplique du Madrilène, recalé politique, perturbe la scène.

La jeunesse, épisode 2 : après la vie en club (lire Libération du 15 mars), les ors de la sélection et l’usage politique que l’on en fait. L’équipe de France part se promener ce samedi au Luxembourg pour le compte des éliminatoires du Mondial russe de 2018, et la jeune garde monégasque s’est ouvert la porte de la sélection en grand, accentuant le coup de balai - arrivée d’Adrien Rabiot, Presnel Kimpembe et Thomas Lemar, 21 ans tous les trois - entrepris cet automne. Et le vénérable (30 ans) Olivier Giroud, auquel le statut éternellement fragile (son club d’Arsenal essaie de le bazarder depuis quatre ans) confère une analyse aiguisée des flux et reflux de son sport, a forcé le trait - mais pas tant que ça : «Je suis arrivé avec mon déambulateur.»

Pour Giroud ou Adil Rami (31 ans), voire Blaise Matuidi (29 ans), le moment est difficile. Non pas parce qu’ils se savent assiégés par des types qui veulent leur place : c’est le lot des joueurs professionnels depuis le centre de formation, la concurrence interne étant autrement malaisée - plus politique, plus diffuse - que les féroces explications des jours de match. L’apparition massive des Tiémoué Bakayoko, N’Golo Kanté et autre Kylian Mbappé leur posent deux problèmes plus profonds. Le premier est cosmique : le temps joue contre eux. S’ils ne sont pas sortis de l’équipe aujourd’hui, ils le seront demain.

Circonstancié, le second problème est plus toxique : attiré par la nouveauté et l’éclat triomphant de ces joueurs-là comme la luciole par la lumière, le grand public ne veut plus d’eux. Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, est bien entendu dans le rôle du garde-barrière, le garant d’une vérité sportive qu’il doit protéger des outrances d’une époque où les appétits médiatiques pèsent des tonnes. Pas sûr pourtant (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Tour de Catalogne: la 5e étape et le général pour Valverde
Top 14: Quesada «fier» de l’union des joueurs du Stade Français pendant la grève
Coupe de l’America: «Il faut y aller sans complexes», explique Franck Cammas
Tennis: retour gagnant pour Raonic à Miami
Grand Prix de l’E3: Van Avermaet devant Gilbert, beau prélude au Tour des Flandres

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages